Campus-Europe Côte d'Ivoire 

 Abidjan, Riviera 2 Jardins -200 mètres de la pharmacie Les Élias

25 BP 112 Abidjan 25      

Téléphone: +225 22 43 34 33     Portable +225  89 51 30 31  /  56 60 84 04 / 42 84 03 30

© 2016 par Campus-Europe

Etudier au Canada

Étudier au Canada, c'est étudier dans un pays dont l'éducation supérieure est l'une des meilleures au monde ce qui en fait un pays de choix pour les étudiants internationaux.

Le système universitaire canadien suit le modèle du voisin états-unien et les diplômes canadiens bénéficient d’une reconnaissance internationale.

Étudier au Canada, c’est aussi étudier dans un pays où francophones et anglophones partagent une histoire commune, et où il est possible de bénéficier d’une éducation « à l’Américaine » dans une atmosphère multiculturelle et détendue!

Quelle que soit la spécialité que vous souhaitez étudier au Canada, il existe un cursus et un établissement pour vous.

 Etudier au Canada, c’est aussi votre passerelle vers un visa de travail, puisque vous aurez le droit de résider temporairement au Canada après vos études  pour un emploi.

Système éducatif canadien

Le système universitaire canadien est différent du système européen, aujourd’hui sous la formule « Licence-Master-Doctorat ». Cette dernière décompose les études supérieures en 3, 5, et 8 ans et impose aux étudiants un rythme d’apprentissage qui n’est pas toujours adapté. De ce point de vue, l’avantage que présente le système canadien est double :

D’une part, son découpage est plus flexible : il est possible de faire des cursus universitaires de 2, 4, 5/6, et 8 ans.

D’autre part, le contenu des semestres est modulable : vous pourrez augmenter ou diminuer votre charge de travail par semestre en choisissant plus ou moins de matières à suivre.

 

Le deuxième point de divergence entre l’offre de formation européenne et sa contrepartie nord-américaine est la rigidité du cursus. Les universités canadiennes mettent en avant la nécessité pour un étudiant de « construire » sa propre éducation. Le résultat est un cursus flexible, qui vous ressemble, et qui est, pour une grande partie, à la carte. En effet, à chaque cours est assigné un certain nombre de crédits, et ce sont ces crédits que vous « achèterez » chaque semestre. Par conséquent, vous pouvez choisir le nombre de cours que vous voulez en fonction de la charge de travail qui vous convient.

 

Le système de notation canadien est, lui aussi, différent du système utilisé en France. Chaque note obtenue en cours est exprimée en pourcentage (ex: 60% au lieu de 12/20). A chaque fourchette de pourcentage est liée une lettre A+, A, A-, B+, B, B-, C+, C, C-, D et F. Par exemple, la fourchette de pourcentage correspondant à un A+ est 90-100%. Celle correspondant à un B est 72-75%. Pour qu’un cours soit validé, vous devez avoir une moyenne de C sur la totalité du semestre, soit 60-63% (12/20). Bien que, à prime abord, ceci puisse effrayer un étudiant étranger, l’objectif est parfaitement atteignable. La moyenne de tous les cours du semestre s’appelle le TGPA (Term Grade Point Average), qui conditionne le GPA (Grade Point Average) – votre moyenne générale à l’issue de votre programme.

 

Les diplômes

 

Il existe plus de 200 instituts de formations post-baccalauréat au Canada. Voici quelques infos pour vous y retrouver dans la grande variété d’établissements d’études supérieures.

Il est important de noter ici quelques équivalences avec le système LMD européen. Au bout de 4 ans, vous validerez un Bachelor Degree, qui est l’équivalent de la Licence en France (même si vous pouvez le faire valoir comme Bac+4) – cela implique que vous devez avoir validé 4 ans d’études pour pouvoir passer au niveau supérieur au Canada. Pour intégrer un Master, il faudrait donc avoir déjà validé un M1 en France.

Les différents cycles universitaires au Canada :

 

 

Undergraduate studies (ou « College » pour les américains)

- Bachelor of science ou of arts = License = Bac +3

- Bachelor of Honor = Master 1 = Bac +4

 

Graduate studies:

- Master of science/arts; MBA (business); LLMs (Droit) = Master 2 = Bac +5

- Doctorat = Bac +8 en France et au Canada

               

L'emploi du temps à l'université est assez "léger" avec une quinzaine d'heures de cours par semaine en moyenne, mais une quantité de travail personnel assez importante. Vous aurez beaucoup de temps libre pour rejoindre les associations étudiantes et clubs sportifs qui vous intéressent, et de voyager à travers le pays.

 

Rentrées

 

La plupart des universités canadiennes proposent 2 grandes rentrées par an, au mois de Septembre et au mois de Janvier. Chaque rentrée est indépendante.

Certaines universités au canada proposent parfois des sessions d’été, pratiques pour valider des crédits supplémentaires et réduire la durée de votre cursus.

 

Frais de scolarité

 

Les frais de scolarité au Canada sont comparables à ce que demandent les universités britanniques. Certains établissements publics vous permettront de faire une année aux alentours de 5,000EUR, alors que d’autres peuvent vous demander jusqu’à 15,000 EUR par an.

Avantages des études au Canada

 

 

Outre le bénéfice intrinsèque de n’importe quelle expatriation scolaire, le système universitaire du Canada permet aux étudiants de retirer des bénéfices très spécifiques de leur séjour. Revue de détail.

 

 L’ouverture d’esprit et l’internationalisation

 

Le Canada reçoit plus de 300 000 étudiants internationaux par an. Ils représentent, en moyenne, 8 % des effectifs dans les écoles et les universités.

 

L’excellence académique

 

Avec quatre universités dans le top 100 du classement de Shanghai - Toronto (24e), Colombie-Britannique (37e), McGill (67e) et McMaster (90e) - les établissements canadiens sont bien dotés: le gouvernement a en outre annoncé, en avril 2015, un plan de 1,33 milliard de dollars canadiens d’investissement sur six ans pour bâtir une recherche de pointe.

 

 Le bouillonnement entrepreneurial

 

Le Canada est une terre d’élection pour les startups. Plusieurs universités, dont Waterloo, dans l’Ontario, considérée comme l’une des plus innovantes, déploient des programmes et des incubateurs pour épauler les candidats à la création d’entreprise.

 

 Des enseignants plus proches

 

Ici, le tutoiement entre enseignants et étudiants est de rigueur. La porte des bureaux reste toujours ouverte. La plupart des professeurs communiquent leur adresse mail, voire leur numéro de portable.

 

 Les étudiants encouragés

 

Les enseignants soutiennent leurs élèves en mettant l’accent sur les réussites et les progrès. Au niveau des masters, ils les incitent à publier, une possibilité inconnue dans bien de pays.

 

Améliorer son niveau d’anglais

 

Progresser dans la langue de Shakespeare compte parmi les objectifs prioritaires des étudiants expatriés au Canada, y compris ceux dans les universités francophones. Toutes proposent des cours ou options en anglais tandis que la présence de nombreuses nationalités dans les salles de cours facilite également l’apprentissage.

 

Un marché du travail dynamique

 

Faire des études au Canada ouvre les portes d’un bassin d’emploi dynamique, notamment pour les ingénieurs, les diplômés d’écoles de commerce et ceux qui s’orientent vers les Cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel) du Québec ou les collèges dans les autres provinces préparant l’équivalent de BTS ou de DUT.

10 bonnes raisons d'étudier au Canada

  1. L’excellence des systèmes d’éducation dans les collèges et universités;

  2. La reconnaissance internationale de la qualité des diplômes canadiens;

  3. La possibilité de travailler au Canada pendant un ou deux ans après l’obtention du diplôme;

  4. L’occasion de perfectionner votre anglais dans un pays bilingue;

  5. Une véritable vie de campus;

  6. Des infrastructures modernes et accessibles à tous;

  7. Un pays sûr et stable;

  8. Une population ouverte à toutes les cultures;

  9. Une nature magnifique à proximité des villes;

  10. Selon l’ONU, une des meilleures qualités de vie au monde.