Campus-Europe Côte d'Ivoire 

 Abidjan, Riviera 2 Jardins -200 mètres de la pharmacie Les Élias

25 BP 112 Abidjan 25      

Téléphone: +225 22 43 34 33     Portable +225  89 51 30 31  /  56 60 84 04 / 42 84 03 30

© 2016 par Campus-Europe

Etudier en Suisse

Étudier en Suisse permet de découvrir un des pays carrefours de l'Europe, qui a su développer une économie particulièrement solide 

Universités, écoles polytechniques, instituts divers permettent de classer le système éducatif helvétique parmi les meilleurs du monde.

 

La Confédération suisse offre un large choix de formations postbac, avec dix universités cantonales, deux hautes écoles polytechniques fédérales, qui comptent parmi les meilleures au monde dans leurs domaines, neuf hautes écoles spécialisées et plusieurs écoles hôtelières dont la renommée est internationale.

En outre, des formations universitaires sont dispensées par l’Institut universitaire de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève, l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) à Lausanne, l’Institut universitaire Kurt Bösch (IUKB) à Sion et la Fondation Formation universitaire à distance à Brigue.

 

Un atout : le multilinguisme

 

Avec ses quatre langues nationales – allemand, français, italien et romanche –, la Suisse est le pays du multilinguisme, et la plupart des universités proposent des diplômes bilingues. Pour ce pays niché au cœur de l'Europe, la carte de l'international est une spécificité his­torique. L'anglais y est même devenu la cinquième langue officielle.

 

Des cours en français, un développement des technologies dans les universités

 

Ils y’a des université qui donnent des cours en français, tel que les  universités de Genève, de Lausanne, de Neuchâtel ou de l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) etc. Les étudiants francophones voulant se rendre dans l’une de ces universités n’ont donc pas besoin de parler systématiquement une autre langue.

Par ailleurs, les universités de la Suisse sont fortement développées pour tout ce qui concerne les nouvelles technologies : wifi sur le campus, visio conférence, … Enfin, dans les villes universitaires, de nombreux festivals, concerts et autres sont présents pour la vie étudiante.

 

 Durée des études et titres académiques

 

En Suisse, l’année académique est divisée en deux semestres : le semestre d’hiver et le semestre d’été. Le premier court de la mi-septembre à la mi-février, le deuxième, suivant les universités, de la mi-mars/mi-avril à la mi-juin/mi-juillet.

Comme l’ensemble des universités européennes, et à l’instar du LMD en France, la Suisse a adopté le nouveau schéma d’études organisées selon un premier échelon de 3 ans d’études conduisant au bachelor (180 crédits ECTS) et en 1 an et demi à 2 ans (90 à 120 crédits ECTS) pour obtenir le titre de master qui ouvre la voie du doctorat.

A l'université

Pour accéder à l’enseignement supérieur en Suisse, il faut être titulaire du bac général avec une moyenne de 12/20 dans la plupart des cas, voire de 14/20 pour les écoles polytechniques de Lausanne et de Zurich.

 

Frais de scolarité

 

De 1 000 FS (CHF) pour l'université de Genève, la moins chère, à 4 250 FS (CHF) pour l'université de Saint-Gall.

La plus chère est l'université de la Suisse italienne (autour de 8 000 FS).

Pour une haute école, il faut compter autour de 1 300 FS par an.

 

Positionnement international

 

En comparaison avec les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, les études dans une haute école helvétique demeurent relativement bon marché car l’éducation est en grande partie financée par des fonds publics. Concernant les premiers cycles, ils sont donnés la plupart du temps dans la langue parlée localement (respectivement pour chaque région, l’allemand, le français ou l’italien). L’anglais est cependant de plus en plus fréquent dès le niveau Master.